Colloque international- La propagande existait-elle? De la pertinence de la notion pour les époques médiévale et moderne, 26-27 avril 2017, Amiens

Colloque international organisé par le Centre d’Histoire des Sociétés, des Sciences et des Conflits et le Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique.

Amiens, Mercredi 26 avril 2017 et jeudi 27 avril 2017.

Ce colloque réunira des historiens, des historiens de l’art et des littéraires pour discuter de la notion de propagande aux époques médiévales et modernes. Étant donné le nombre croissant de chercheurs mais aussi d’historiens amateurs qui utilisent dans leurs travaux la propagande comme un outil polyvalent d’analyse appliqué à tout type de sources écrites ou visuelles et à toute période historique, il paraît pertinent d’éprouver le bien-fondé de ce terme et d’en redéfinir les contours. Cette rencontre se propose donc d’interroger ce concept de publicité en se concentrant sur l’espace géographique européen du XIVe à la fin du XVIIe siècle.

Programme:

Mercredi 26 avril 2017

10h-10h15 : Mot d’accueil (Philippe Nivet, université de Picardie Jules Verne, CHSSC)

10h15-10h30 : introduction du colloque

Première session : La guerre continuée par d’autres moyens

(présidence : Philippe Nivet, université de Picardie Jules Verne, CHSSC)

  •  10h30 : Sophie Astier (conservateur des bibliothèques à l’université d’Aix-Marseille), « Rétablir la vérité » : invective, calomnie et discours de propagande à l’époque de François Ier et de Charles Quint.
  •  11h30 : Tatiana Debbagi Baranova (université Paris IV-Sorbonne, Centre Roland Mousnier), Les campagnes de persuasion politique en France des guerres d’Italie aux guerres de Religion.

Discussion

Seconde session : Un art de faire croire

(présidence : Hendrik Ziegler, université de Reims Champagne-Ardenne, CERHIC)

  •  14h00 : Jean-Vincent Blanchard (Swarthmore College, Pennsylvanie), L’idée de propagande à travers l’œuvre architecturale et rhétorique des frères Perrault.
  •  14h30 : Evonne Levy (Université de Toronto), Propaganda and the Art Historian of Early Modern Europe

Discussion/Pause

  •  15h30 : Patrick Boucheron (collège de France) : L’architecture peut-elle mentir ?

Discussion

Jeudi 27 avril 2017

Troisième session : Une mécanique du ralliement aux risques de la dissonance

(présidence : Olivia Carpi, Université de Picardie Jules Verne, CHSSC)

  •  9h30 : Sandro Landi (Université Bordeaux Montaigne, SPH), Fascinatus fascinantis imaginatione obediens. Les bases médicales de la persuasion dans un traité italien du début du XVIe siècle.
  •  10h00 : Florence Alazard (université François Rabelais – Tours, CESR), Louis XII et la propagande : faux débat, vrai problème.

Discussion /Pause

  •  11h00 : Nicole Hochner (Université hébraïque de Jérusalem), Enchanter ou semoncer? Traiter le régime (de santé) politique.

Discussion

Quatrième session : Services de presse

(présidence : Scarlett Beauvalet, Université de Picardie Jules Verne, CHSSC)

  •  14h00 : Stéphane Haffemayer (Université de Caen, CRHQ, CNRS), La médiatisation des massacres irlandais de 1641 : fantasmes collectifs et opportunisme politique à la veille de la révolution.
  •  14h30 : Marion Brétéché (Université d’Orléans), Quelle autonomie pour la presse à la fin du XVIIe siècle ?

Discussion /Pause

  • 15h30 : Marie-Claude Canova-Green (Université de Londres, Goldsmiths College), Quand gouverner, c’est faire croire. Ballet de cour et propagande au XVIIe siècle.

16h15 : Conclusion. Yvan Loskoutoff (Université du Havre, GRIC).