Archives de catégorie : Manifestations

Restauration du cénotaphe de Montaigne

Un projet de restauration

Le célèbre cénotaphe de Michel Eyquem de Montaigne (1533-1592) est l’une des œuvres les plus emblématiques des collections permanentes du musée d’Aquitaine. L’humaniste vécut à Bordeaux et en Aquitaine au XVIe siècle. Philosophe, moraliste et écrivain érudit, les recherches universitaires défrichent encore les multiples facettes de cette figure incontournable de la Renaissance, auteur des Essais.

À l’occasion de ses 30 ans en janvier 2017, le musée d’Aquitaine souhaite restaurer et mettre en valeur ce monument, qui fait partie du patrimoine de la ville de Bordeaux.

Daté de la fin du XVIe siècle, cet imposant édifice (2,33 m de long pour une hauteur de 1,58 m), occupait l’emplacement du couvent des Feuillants où a été inhumé l’illustre penseur. Classé au titre des monuments historiques, le tombeau accuse aujourd’hui le poids des ans. Plusieurs fois déplacé, il présente d’importantes fragilités, révélées lors du rapport technique de restauration établi par le restaurateur Jean Délivré en avril 2016.

Sa lecture est rendue difficile par une succession d’interventions subies au cours des siècles (reconstitutions, bouchages, ragréages…) : « Les différentes interventions sur le cénotaphe ont été faites en général après des transferts, ceux-ci occasionnant quelques dégâts à l’œuvre. [….] » souligne le diagnostic établit par le restaurateur. Et si la structure globale du cénotaphe n’est pas en danger (aucune fissure ou cassure n’a été relevée sur le monument et l’épiderme de la pierre est en bon état), l’aspect général du cénotaphe, lui, « est extrêmement chaotique, et bien peu agréable à voir », souligne Jean Délivré, qui relève aussi l’encrassement de certaines zones et la patine fortement jaunie.

La restauration vise ainsi à redonner une cohérence à l’œuvre, par un nettoyage (compresses et vapeur) puis une retouche globale d’harmonisation, et la reprise de certains ragréages au plâtre (joints, coins, zones à remodeler). Le temps estimé pour les travaux de restauration est de 40 jours. Ils seront réalisés in situ à l’automne 2017, avec isolation du public.

Un financement participatif est proposé du 12 octobre au 7 décembre 2016. Pour plus de renseignement, suivre le lien : http://www.pourmontaigne.fr/

 

 

 

La musique au temps des premiers Bourbons

Musée national et domaine du château de Pau
Samedi 27 février 2016 – 15h

Conférence musicale
La musique au temps des premiers Bourbons

L’année 1615 est marquée, en France comme en Espagne, et dans toute l’Europe par le double mariage royal des enfants de France -Louis XIII et sa sœur Élisabeth -, et d’Espagne, l’infante Anne d’Autriche et son frère Philippe. De part et d’autre de la frontière naturelle que constitue la chaîne des Pyrénées, la musique retentit. Les chants de gloire s’élevent, accompagnés par les sonorités des trompettes, hautbois, musette et autre « hauts-instruments ». Les airs de danse scandent la procession des deux cours, témoignant de la liesse des différentes villes qui reçurent les équipées royales. Mais quels étaient ces chants, cette musique, ces danses, ces pièces instrumentales ?

En écho à l’exposition organisée par le Musée national du château de Pau et au concert donné par l’ensemble Sagittarius à la cathédrale de Lescar (5 mars 2016), deux des classes de culture musicale du Conservatoire à Rayonnement Départemental de Pau (CRD), sous la direction de leur professeur Cindy Pédelaborde, proposent aux publics une plongée dans l’univers musical de la France du début du XVIIe siècle.
Airs de cour, ballets, psaumes mais également quelques pièces de luth jouées par les élèves du CRD seront au programme de cette demi-journée.

Cindy Pédelaborde est docteur en musicologie de l’Université de Bordeaux-Montaigne.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Renseignements au 05 59 82 38 25

Spectacle son et lumière – Henri IV : un roi est né

Du 13 décembre 2015 au 3 janvier 2016, dans la cour du château de Pau, un spectacle son et lumière raconte la naissance du futur Henri IV, son enfance et sa vie jusqu’aux guerres de religion.

Une création Skertzo pour la ville de Pau.
Entrée libre et gratuite entre 18h30 et 20h15, tous les jours sauf 24  et 31 décembre.
Durée de chaque séquence : 5 min.

1615-2015 Commémoration des mariages franco-espagnols

L’année 2015 est riche de commémorations, entre l’accession au trône de France du flamboyant François Ier en 1515 et la mort du roi soleil en 1715, événements qui laissent peu de place à la célébration d’autres dates importantes de l’histoire de France. Moins célébrée, mais pas oubliée pour autant, une année intéresse plus particulièrement la Société Henri IV : 1615 qui vit la mort de Marguerite de Valois et le double mariage franco-espagnol.

Le colloque de Nérac (21-23 octobre 2015), dont la Société Henri IV est l’un des organisateurs, ravivera la mémoire de la première épouse d’Henri IV, rappelant son rôle politique et portant un éclairage nouveau sur sa place éminente dans le monde des Lettres.

Les mariages franco-espagnols font l’objet, depuis le mois de juin, de plusieurs manifestations à Bordeaux et Pau : colloques, conférences, concert et exposition rappellent ainsi l’importance de l’événement qui se déroula en Gascogne pendant tout l’automne 1615.

11 décembre 2015–6 mars 2016 à Pau
Exposition

Pau, Musée national et domaine du château – Maison Baylaucq
De Burgos à Bordeaux
Regards sur les mariages royaux de 1615

Le 25 novembre 1615, en la cathédrale de Bordeaux, le roi de France Louis XIII recevait la bénédiction nuptiale aux côtés de celle qui était devenue son épouse quelques jours plus tôt, l’infante Anne d’Autriche. Le 18 octobre, leurs noces avaient été célébrées par procuration, ainsi que celles d’Elisabeth de France avec don Philippe d’Espagne, futur Philippe IV d’Espagne, simultanément à Burgos et Bordeaux . Par cette prestigieuse double union, la régente Marie de Médicis concrétisait avec éclat un projet de rapprochement avec le roi très catholique. Cette nouvelle orientation politique, à l’opposé de celle de son défunt époux Henri IV, devait rencontrer bien des oppositions dans le royaume de France. Mais annoncées en janvier 1612, les doubles fiançailles voulues par Marie de Médicis n’en furent pas moins célébrées par trois jours de festivités à Paris, du 5 au 7 avril, dont l’apothéose fut un ballet équestre, le « carrousel de la gloire », place royale (actuelle place des Vosges), qui connut une extraordinaire renommée.

Les fêtes de 1615 furent plus extraordinaires encore et devaient durer plusieurs semaines, des deux côtés des Pyrénées. Arrivée le 7 octobre à Bordeaux, la cour n’en repartit en effet que le 17 décembre suivant. Des circonstances exceptionnelles pour la capitale de la Guyenne, qui reçut somptueusement son jeune roi, avec force entrées solennelles, réceptions, discours, tournois, ballets, feux d’artifices et même bataille navale.

Ouvrages imprimés, estampes et médailles, présentés dans l’exposition, reprirent à l’envi le récit de ces journées, magnifiant l’événement et la monarchie française, diffusant aussi un message éminemment politique qu’il s’agit de décrypter. Ces œuvres viennent en grande partie du riche cabinet d’arts graphiques du Musée national, mais sont complétées des prêts de plusieurs institutions françaises.

L’exposition offrira également un contrepoint contemporain à cette présentation, avec les photographies réalisées par Didier Sorbé en plusieurs points de l’itinéraire croisé des deux princesses, Elisabeth et Anne, de part et d’autre des Pyrénées. Des échos lointains de ces extraordinaires événements, nous parviennent-ils encore quatre siècles plus tard des lieux où ils se déroulèrent ?
Le dossier de presse peut être téléchargé ici

19 novembre 2015
Concert-spectacle

Les Chantres de Saint-Hilaire & les Choeurs de la Maîtrise de Bordeaux donneront un concert-spectacle autour de l’idée des unions et de l’enfance de Louis XIII en l’église Saint-Bruno de Bordeaux.
Mise en scène : Olivier Baert
Le communiqué de presse peut être téléchargé ici

3-7 novembre 2015
400 ans du mariage de Louis XIII à Bordeaux
Colloque international : La France et l’Espagne au cœur de l’Europe :  les Alliances dynastiques des Maisons de France et d’Espagne (XVIe -XVIIIe siècles). Relations politiques, enjeux internationaux, transferts culturels et artistiques
Le programme du colloque peut être téléchargé
ici
Concert avec l’ensemble Sagittarius
Visites autour du Bordeaux du temps de Louis XIII
Le programme des manifestations peut être téléchargé ici.

10 juillet 2011 à Anglet
Conférence
Josette Pontet, Quatre siècles de relations franco-espagnoles : les mariages royaux de 1615
Le programme peut être téléchargé
ici.

10-11 juin 2015 à Bordeaux
Colloque international

1615-2015 L’Europe à Bordeaux. les mariages dynastiques franco-espagnols
Organisé par l’université de Bordeaux-Montaigne/ CEMMC
Marie-Bernadette Dufourcet-Hakim et Géraud Poumarède
Le programme peut être téléchargé ici.

Congrès des hautbois – concert « Les hautbois d’Henri IV » à Pau 24 octobre 2015

Le samedi 24 octobre 2015 à 15 h., le musée national et domaine du château de Pau accueille l’ensemble « Les Hautbois d’Henri IV » pour un concert intitulé Musiques du temps d’Henry IV.

Ce concert s’inscrit dans le cadre du 16e Congrès de l’Association Française du Hautbois, organisé sous le titre « Le Hautbois dans tous ses états – De la Renaissance au Jazz… ».

L’ensemble « Les Hautbois d’Henri IV » est la reconstitution d’une « bande de hautbois » comme celles qui, à la fin du XVIe siècle, en France et partout en Europe, animaient les cérémonies officielles, les bals, les fêtes de villages ou faisaient résonner les voûtes des églises des sonorités colorées de leurs hauts instruments.

Constituée de musiciens professionnels, la bande de hautbois, cornets et sacqueboutes était employée pour accompagner les événements de la vie du roi, mariages, sacres, offices religieux, mais aussi pour divertir les convives par des chansons légères et des fantaisies instrumentales.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles et uniquement sur réservation au 06 86 94 59 96 ou virginie.arbouin@culture.gouv.fr

Pour plus d’information sur l’ensemble des « Hautbois d’Henri IV »: http://hh4.free.fr