Archives par mot-clé : Hugues Daussy

Mélanges Jean-Pierre Babelon

Henri IV en 1605Jean-Pierre Babelon, membre de l’Institut, est à l’origine de la Société Henri IV, qu’il a créée en 1993, la présidant jusqu’en 2009. Afin de lui rendre hommage, la Société Henri IV a voulu lui offrir un volume composé d’une trentaine de contributions portant sur ses thèmes de prédilection : Henri IV bien sûr, mais aussi le patrimoine architectural et artistique. A la fin de l’ouvrage, une bibliographie détaillée inventorie de manière raisonnée sa production scientifique.

Mélanges en l’honneur de Jean-Pierre Babelon, Textes réunis par Isabelle Pébay-Clottes et Jacques Perot, Château de Pau, Société Henri IV, 2014, 311 p.

Liste des contributeurs : Guillaume d’Abbadie, Bernard Barbiche, Jean-Paul Barbier-Mueller, Jean-François Bège, Yves-Marie Bercé, Bernard Berdou d’Aas, David Buisseret, Jean Castarède, Grégory Champeaud, Philippe Chareyre, Philippe Charlier, Anne-Marie Cocula, Hugues Daussy, Christian Desplat, Alain Dufour, Stéphane Gabet, Alexandre Gady, Janine Garrisson, Chantal Gastinel-Coural, Michel Laclotte, Madeleine Lazard, Claude Menges-Mironneau, Paul Mironneau, Claude Mignot, Isabelle Pébay-Clottes, Jacques Perot, Nicolas Sainte Fare Garnot, Eric Thierry, Mario Turchetti, Jean-Marc Vasseur.

Mélanges Babelon

 

Angers, 21-23 juin 2017. Entre Institutionnalisation, Répression et Refuge

Entre Institutionnalisation, Répression et Refuge : le Protestantisme Français au XVIIe siècle (1598-1715)
17e Colloque international organisé par Didier Boisson, professeur d’histoire moderne au CERHIO

Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines
Maison de la Recherche Germaine Tillion, salle de conférence

Entrée gratuite sur inscription : giliane.thibault @ univ-angers.fr

Télécharger le programme ici.

Niort, 22-24 septembre 2016 – Agrippa d’Aubigné, Les Tragiques 1616-2016

Lors de son assemblée générale du 13 février 2016, la Société Henri IV a accordé son patronage au colloque international organisé à Niort les 22, 23 et 24 septembre 2016 par l’Association des amis d’Agrippa d’Aubigné :

Agrippa d’Aubigné, Les Tragiques, 1616-2016

Quatre cents ans après leur première publication près de Niort, Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné continuent de bouleverser, de provoquer, de déranger. Ils le font d’autant plus que, si on les a le plus souvent lus dans le contexte des guerres de religion, ils ont été pour l’essentiel conçus, rédigés et publiés après, au temps de l’Édit de Nantes. Le quatrième centenaire est l’occasion de relire ce poème de guerre en temps de paix. Préparé sous Henri IV et publié sous Louis XIII, il appartient à la période d’écriture et de publication la plus intense d’Agrippa d’Aubigné, qui produit l’Histoire Universelle, les Avantures du baron de Faeneste, la Confession du sieur de Sancy, des poèmes et un certain nombre de pamphlets et d’écrits politiques. Le colloque relira l’œuvre dans ce contexte complexe.

Historiquement, des conflits, des débats politiques violents, des guerres reprennent dans le royaume, la monarchie restaurée sous Henri IV semble à nouveau fragilisée, tandis que les divisions déchirent le parti protestant. Valeurs religieuses et valeurs politiques se confrontent à nouveau (États généraux de 1614). La place des nobles dans la monarchie est discutée, la paix de Loudun (1616) est perçue comme un marchandage. On situera le poème dans ces débats nobiliaires, religieux, ces débats d’identité qui l’éclairent et s’éclairent par lui.

Les Tragiques mobilisent la littérature pamphlétaire, mais aussi l’Histoire politique et religieuse, ainsi que le modèle du grand poème héroïque qu’on eût pu croire oublié ou confiné à la littérature religieuse. Ils affirment avec force une poétique de la violence contre les rhétoriques civiles et contre la normalisation malherbienne. Ils opposent la mémoire historique, poétique et littéraire des guerres de religion aux nouvelles tendances de l’histoire et de la littérature.

Cette approche littéraire en contexte pourra aussi être intratextuelle. Les Tragiques sont solidaires des autres œuvres d’Aubigné écrites au même moment et des références internes ne cessent de les relier. Faut-il parler de cohérence ou d’éclatement d’un projet qui se veut grand œuvre et somme polygraphique ?
1616-2016 permettra encore d’aborder cette « composition double » « d’un élément éternel, invariable », « et d’un élément relatif, circonstanciel » qui définira la beauté pour Baudelaire. Le poème est largement œuvre de circonstance et s’enrichit au gré de ces circonstances, mais il s’écrit pour la fin des temps et il finit à la fin des temps. Le jeu des circonstances (histoire poitevine, relations personnelles, actualité), leur rôle dans ce monument en mémoire d’apocalypse pourront être étudiés.

En somme, le colloque se propose d’analyser le rapport littéraire, politique et religieux d’une œuvre à son temps et à l’Histoire, un rapport marqué par le conflit. Les communications porteront sur ces aspects divers, sans nécessairement se limiter aux Tragiques.

Comité scientifique
Jean-Raymond Fanlo, Aix-Marseille Université.
Marie-Madeleine Fragonard, Université de Paris-Sorbonne nouvelle.
Christian Jouhaud, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris.
Jan Miernowski, University of Wisconsin, Madison.
Guillaume Peureux, Université Paris X Nanterre.
Nicolas Schapira, Université Paris-Est Marne-la-Vallée.
Alan Viala, Université d’ Oxford.

Télécharger le programme ici.

Pau, 10 juin 2016 – Le mirage d’une France huguenote

La Société des Amis du château de Pau propose le vendredi 10 juin à 15h, une conférence d’Hugues Daussy, président de la Société Henri IV :  « Le mirage d’une France huguenote ».

Le royaume de France aurait-il pu devenir protestant ? Stimulés par une foi intense et convaincus de l’action providentielle de Dieu en faveur de la « vraie religion », les huguenots l’ont réellement cru à l’orée de la décennie 1560. Cette conférence retracera l’histoire éphémère et tragique de cette folle espérance d’une conversion du roi et de tous ses sujets à la Vérité de l’Evangile. Progressivement affaiblie au fil des revers et des déceptions, l’illusion d’une France huguenote s’évanouit tout à fait en août 1572, noyée dans le sang des victimes de la Saint-Barthélemy.

Pau, Musée national et domaine du château, salle de conférences
Vendredi 10 juin 2016, 15h
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponible.

Parution : La Lettre de la Société Henri IV n°32

La Lettre de la Société Henri IV n°32 (décembre 2015) sera diffusée auprès des adhérents courant janvier.

Au sommaire, un article d’Hugues Daussy sur les relations entre Philippe Duplessis-Mornay et Henri IV, « entre foi et fidélité », des compte-rendus de publications, annonces de colloques et journées d’études, la publication de lettres autographes passées en ventes publiques en 2015 (Henri IV, Catherine de Médicis, Henri III…), ainsi qu’un dossier sur les objets d’art à l’effigie d’Henri IV vendus en nombre important en 2015 sur le marché de l’art.

numérisation0014

Télécharger le sommaire ici

Etudes franco-russes

La recherche franco-russe sur les guerres de religion

 

Hugues Daussy et Vladimir Shishkin (éd.), Религиозные войны воCouverture Russie - copie Франции XVI века: новые источники, новые исследования, новая периодизация, [Les guerres de religion au XVIe siècle : nouvelles sources, nouvelles recherches, nouvelle périodisation] [en Russe], Moscou, Saint-Pétersbourg, Eurasia, 2015, 352 p.

Cet ouvrage, publié en russe, réunit dix-huit contributions dont la plupart ont été présentées à Saint-Pétersbourg en juin 2012. Il mêle des articles rédigés par des spécialistes français des guerres de religion sur leurs recherches les plus récentes à des études réalisées par des auteurs russes et fondées, en grande partie, sur des documents inédits conservés dans les riches collections de la Bibliothèque nationale de Russie à Saint-Pétersbourg. En fin de volume est d’ailleurs inséré un inventaire des autographes français de l’époque des guerres de religion qui figurent dans les volumes de la collection Dubrovsky.

La publication en traduction française de ce volume, qui n’est pour le moment disponible qu’en version russe, est à l’étude.

Traduction de la table des matières :

  • Pavel Ouvarov – A la veille des grands bouleversements : l’épître envoyé au roy Henri second par l’évêque de Nevers
  • Margharita Logoutova – « La Chronique de la ville de Kampen » du prêtre Herman Wolf [1580]
  • Nathalia Elaguina –  Marie Stuart et les guerres de religion en France, d’après les manuscrits des collections de la Bibliothèque nationale de Russie
  • Vladimir Chichkine – Les autographes français du temps des Guerres de Religion conservés à la Bibliothèque nationale de Russie à Saint-Pétersbourg
  • Galina Pitoulko – Les éditions rares des auteurs de l’époque des Guerres civiles en France dans la Bibliothèque de l’Académie des Sciences à Saint-Pétersbourg
  • Nicolas Balzamo – Le surnaturel dans les Guerres de Religion. Essai chronologique
  • Tatiana Debbagi-Baranova – Libelles et jeu politique pendant les Guerres de Religion. L’exemple du parti protestant (1562-1570)
  • Nathalia Altoukhova – Les quittances des offices : une source de l’histoire des guerres de religion
  • Jérémie Foa – Faire la paix au temps des Guerres de Religion. L’exemple des commissaires des édits
  • Serge Brunet – Consistoires calvinistes et consulats méridionaux dans les premiers affrontements religieux (1560-1562)
  • Gregory Champeaud – Guerres et paix de Religion en France vues par le prisme des parlements: l’exemple de Bordeaux (1562-1600)
  • Hugues Daussy – La diplomatie huguenote pendant les premières guerres de Religion (1562-1570)
  • Andrey Prokopiev – La noblesse allemande et le conflit religieux en France au XVIe siècle
  • Olga Okouneva – «La France Antarctique» au Brésil, prologue des guerres de religion en France ?
  • Eliane Viennot – Masculinité et francité du monarque des lys: le débat sur la loi salique et la construction du consensus national pendant la dernière guerre de religion
  • MIchail Dmitriev – Bons et naturels Français. Discours conflictuels sur l’identité française pendant la Ligue parisienne
  • Denis Crouzet – Une histoire à l’envers ? Le roi et la division de la foi dans le royaume de France au XVIe siècle
  • Vladimir Chichkine – Catalogue sommaire des autographes français au temps des guerres de religion (1559-1598), conservés dans la collection Pierre Dubrovsky du département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de Russie à Saint-Pétersbourg

Le parti huguenot

ColignyHugues Daussy, Le parti huguenot. Chronique d’une désillusion (1557-1572), 2e édition, Genève, Droz, 2015, collection « Titre courant », 882 p.

Le royaume de France aurait-il pu devenir protestant ? Stimulés par une foi intense et convaincus de l’action providentielle de Dieu en faveur de la « vraie religion », les huguenots l’ont réellement cru à l’orée de la décennie 1560. Cet ouvrage retrace l’histoire éphémère et tragique de cette folle espérance d’une conversion du roi et de tous ses sujets à la Vérité de l’Evangile. A travers la reconstitution des moyens mis en œuvre par les pasteurs, la noblesse et les élites urbaines réformés, afin de faire triompher leur cause, c’est l’histoire du parti huguenot qui se dessine au fil d’un récit conçu comme une chronique scandée par de multiples rebondissements. Instrument politique et militaire, le parti commandé par Condé, Coligny, Jeanne d’Albret et le jeune prince de Navarre connaît une croissance spectaculaire qui lui permet de déployer ses réseaux jusqu’au cœur de l’Europe protestante. Progressivement affaiblie au fil des revers et des déceptions, l’illusion d’une France huguenote s’évanouit tout à fait en août 1572, noyée dans le sang des victimes de la Saint-Barthélemy.

 

 

SommaireParti-Huguenot-2e-édition

Introduction

Première partie : L’évidence de la Vérité

Chapitre premier : Que Dieu se montre seulement
« Nos ennemys ne pourront resister »
—De l’ombre à la lumière
—La rhétorique du peuple élu
—Dans les rets de Satan
Sortir du silence
—Une première expression politique
—Le premier appel lancé aux princes protestants étrangers
—Le premier engagement nobiliaire
Des Eglises unies, dans l’attente d’un signe
—Les pasteurs au pouvoir
—Le jugement de Dieu

Chapitre II : La genèse d’une conscience politique
Les hésitations des princes
—Une fausse piste : l’indifférence de la reine mère
—A la recherche d’un prince
Où le réformé se métamorphose en huguenot
—Les ferments de la révolte
—Les trois pôles de l’activisme réformé
—« Une croisade de chevaliers errants »
Le spectre de la guerre civile
—La première guerre des pamphlets
—La multiplication des prises d’armes
—Au bord du précipice

Chapitre III : La parole impuissante
Légalité et providence
—Le recours aux Etats généraux
—Le réveille-matin de Guillot le songeur
—Les signes précurseurs d’une victoire promise
L’embryon d’un parti
—Une hydre politique
—Le rôle politique des institutions ecclésiastiques
—Le temps des requêtes
L’illusion de la réunion dogmatique
—Aiguiser le glaive de l’esprit
—La concorde impossible
—La coexistence refusée

Deuxième partie : La Parole et le glaive

Chapitre IV : La révolte du parti de Dieu
« Pour le soutènement de la Religion et délivrance du Roy »
—« Une petite mousche contre un grand elephant »
—Prise d’armes politique et défense de la foi
—Les mécanismes de la propagande condéenne
La mobilisation huguenote
—Le soutien massif de la noblesse réformée
—L’appel aux Eglises d’avril 1562
—De l’argent et des troupes : le financement de l’effort de guerre
La création d’un système politique et militaire
—Les prémices d’une organisation défensive
—Un système confédéral « pour maintenir la pure doctrine de l’Evangille »

Chapitre V : La solidarité évangélique
Religion et sécurité : les ressorts du jeu diplomatique intra-protestant
—La conscience aiguë d’une communauté d’intérêts
—Soutien diplomatique et neutralisation militaire
—Les ambitions anglaises
L’appel aux mercenaires
—Hésitations évangéliques : le rôle décisif de Philippe de Hesse
—La mission de François d’Andelot
—Un projet de ligue protestante internationale ?
—La frilosité helvétique
—La mission de Madeleine de Mailly
L’intervention anglaise en France
—Pour Dieu, l’Angleterre et Calais
—« Affligé et triste, usque ad mortem »
—La confiance brisée

Chapitre VI : Se résigner à la coexistence ?
Voix dissonantes, voies divergentes
—La tentation d’Augsbourg
—La paix de la discorde
—Pragmatisme nobiliaire et idéalisme pastoral
Combattre en temps de paix
—« Ceste divine providence »
—Le recours à l’Histoire
—L’arène politique
Une guerre inéluctable
—Paix inachevée et haines irréductibles
—Un parti devenu impuissante ?
—La phobie du complot papiste

Troisième partie : Le salut par les armes ?

Chapitre VII : La « cause generalle » au péril de la guerre
Prise d’armes préventive, guerre défensive
—La réorganisation du parti
—Le réveil du système politico-militaire huguenot
—« Quand Israël hors d’Egypte sortit »
Pax certa, victoria integra, mors honesta
—La Rochelle, capitale du parti huguenot
—La mobilisation nobiliaire et la conduite de la guerre
—Les « deniers de la cause »
« Pour la foy, pour la France et pour la liberté »
—D’Orléans à La Rochelle, les conditions matérielles de la production pamphlétaire
—La noblesse française, plutôt que l’étranger
—La défense du Bien public
—« Dieu veut régner »
—Droit de résistance et contractualisation

Chapitre VIII : Dans l’oeil d’un cyclone européen
Les nouvelles voies de la diplomatie huguenote
—Des équilibres fragiles
—Londres et Heidelberg, au coeur de la diplomatie huguenote
Une « saincte alliance »
—Initiatives huguenotes
—La grande ambition de l’Electeur palatin
Elisabeth, Jean-Casimir et Wolfgang au secours des huguenots
—Un appui militaire décisif
—Le financement des troupes étrangères
—Impasses diplomatiques

Chapitre IX : Le parti assassiné
Sous le signe de la méfiance
—La victoire paradoxale des huguenots
—Un parti uni et solidaire
—« Un edict en papier n’est pas suffisant gage »
Le coup de poker néerlandais
—L’échiquier européen recomposé
—Le jeu des chaises matrimoniales
Quand Josias se mue en « Hérode sanglant »
—Un crime politique
—L’agonie d’un rêve

Conclusion
Sources et bibliographie
Index des noms de personnes
Index des figures bibliques
Table des tableaux et illustrations