A propos d’un livre d’heures de Jeanne d’Albret récemment retrouvé

Le musée du Louvre présente dans l’exposition François Ier et l’art des Pays-Bas, un précieux livre d’heures acquis par le roi Valois auprès du marchand-joallier Allart Plommyer en 1538 et offert par lui à sa nièce Jeanne d’Albret : cet objet est cité dans l’inventaire du cabinet des rois de Navarre à Pau en 1561 :  Une paire d’heures garnyes d’or, le couvercle de cornaline gravée d’une sainte Barbe, d’un costé, et d’une sainte Catherine (…), enrichy de rubis et turquoyses (…), ung Crucifix ung saint Françoys et ung saint Hyérosme sur le dos du livre (…), fermé d’un gros rubis (…) . Passé ensuite dans les collections d’Henri IV, de Marie de Médicis puis de Mazarin, cet objet quitta la France pour l’Angleterre au début du XVIIIe siècle, et appartint ensuite à plusieurs collections aux XIXe et XXe siècles.

La couverture de cet objet et son marque-page en forme de colonne en font un véritable joyau de l’orfèvrerie : pierres précieuses serties dans de l’or, médaillons ovales et christ de cornaline finement sculptés .

Pour plus d’informations et d’images, voir le site mis en ligne par le musée du Louvre pour présenter cet objet et susciter un financement participatif.
http://www.tousmecenes.fr/fr